DANS VOTRE RÉGION

-->

Réunissez-vous en famille, entre ami(e)s, entre collègues de travail ou entre concitoyens et posez-vous les questions qui suivent. Ensuite envoyez les réponses à :

A Рvotre d̩put̩ provincial Рhttp://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/index.html#listeDeputes

B Рaux ̩lu(e)s de votre municipalit̩ Рhttp://www.mamrot.gouv.qc.ca/repertoire-des-municipalites/

C – Envoyez-nous aussi votre plan réflexion sur l’énergie dans votre région. Nous les réunirons par région sur une page du site. Courriel : action@chercherlecourant.com

Utilisez le texte de cette page ou téléchargez le en PDF.

Dans quelle des 17 régions administratives du Québec habitez-vous ?

Bas-Saint-Laurent

Saguenay–Lac-Saint-Jean

Capitale-Nationale

Mauricie

Estrie

Montréal

Outaouais

Abitibi-Témiscamingue

Côte-Nord

Nord-du-Québec

Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Chaudière-Appalaches

Laval

Lanaudière

Laurentides

Montérégie

Centre-du-Québec

Habitez-vous ailleurs au Canada ou à l’extérieur du Canada?

 

1 – Diriez-vous qu’il y a peu, moyennement ou beaucoup d’édifices résidentiels, commerciaux, institutionnels ou industriels qui devraient être rénovés pour bénéficier de chauffage solaire passif et aussi augmenter leur efficacité énergétique?

(choisissez)    peu                  moyennement             beaucoup

L’efficacité énergétique est une filière énergétique extrêmement créatrice d’emploi. Le solaire également et le Québec est mieux doté en soleil que les leaders mondiaux : L’Allemagne et le Japon.

 

2 РDans votre r̩gion y a-t-il peu, moyennement ou beaucoup de terres agricoles abandonn̩es ou de terres agricoles en bordure de rivi̬res et de lacs?

(choisissez)    peu                  moyennement             beaucoup

Ces terres abandonnées ou actuellement polluantes pour les rivières pourraient servir avantageusement à faire pousser de la biomasse en créant une bande riveraine pour protéger les rivières de la pollution tout en donnant des revenues additionnels aux agriculteurs.

 

3 – Diriez-vous que dans votre région il y a peu, moyennement ou beaucoup de rejets de toilettes, de restes de table, de poubelles ou d’agriculture animale ou végétale?

(choisissez) peu                  moyennement             beaucoup

Les déchets d’origine humaine et/ou de l’agriculture pourraient être utilisés pour extraire des biogaz. Toutes les matières putrescibles produisent de toute façon des biogaz (méthane) en se décomposant. Ces biogaz ont les mêmes propriétés que le gaz naturel.

 

4 – Y a-t-il dans votre région peu, moyennement ou beaucoup des grandes surfaces inhabitées et/ou très industrielles et/ou à proximité de lignes à haute tension où un parc éolien pourrait être construits sans être une nuisance pour les citoyens?

(choisissez) peu                  moyennement             beaucoup

 

5 – Y a-t-il dans votre région peu, moyennement ou beaucoup d’édifices commerciaux, institutionnels ou industriels qui auront particulièrement besoin de climatisation en plus du chauffage?

(choisissez) peu                  moyennement             beaucoup

Les édifices pour personnes âgées, par exemple, ont souvent besoin d’être plus chauffée et climatisées que la moyennes des résidence. Certaines zones urbaines sont suffocantes en été à cause de la densité d’asphalte et le peu d’îlots de fraîcheur. On pourrait prioritairement intégrer le chauffage et la climatisation à l’aide de la géothermie.

 

6 – Y a-t-il dans votre région peu, moyennement ou beaucoup d’habitations et de bâtiments qui ont un toit plat ou penché, ou encore des murs ayant un bon ensoleillement au sud-est, sud ou sud-ouest ?

(choisissez) peu                  moyennement             beaucoup

Les surfaces sud et les toits sont les endroits privilégiés pour installer des chauffe-eau solaires ou des murs solaires.

 

7 – Y a-t-il dans votre région peu, moyennement ou  beaucoup d’entrepreneurs en construction qui auraient besoin d’être éduqués au sujet des énergies vertes?

(choisissez) peu                  moyennement             beaucoup

La formation est essentielle pour que le Québec puisse développer les meilleures énergies au meilleur coût possible.

Xavier Vivier Julien Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.